Quand on parle d’entrepreneuriat, on pense souvent aux trentenaires surdiplômés des quartiers favorisés d’une grande métropole, qui quittent leur carrière de cadres pour se créer un nouvel emploi porteur de sens. Oui, mais pas que ! La preuve avec la dernière intervention de SHAKER, à St Genis Laval, auprès de demandeurs d’emploi.

Et si l’entrepreneuriat était un vrai chemin de retour à l’emploi ?
Et si l’entrepreneuriat était choisi pour retrouver une stabilité après une période de chômage de plus ou moins longue durée ? Et si l’entrepreneuriat offrait une chance à tous de retrouver sa place dans la société et le monde économique ?

Ce sont les défis qui ont conduit WAOUP SHAKER et Sud Ouest Emploi à initier une première collaboration lundi dernier auprès de 15 demandeurs d’emplois à St Genis Laval. Tous venus des villes et villages de la périphérie sud de Lyon, représentant différentes générations, portant des projets artistiques, techniques, commerciaux, ces 15 audacieux ont mis leur projet dans le SHAKER pour un après-midi secoué…

Cet atelier collectif leur a permis de reprendre confiance en eux et en leur capacité à mener leur projet à bien. Il a aussi ouvert des passerelles de collaboration et de synergie entre certaines activités. Il a surtout apporté un éclairage nouveau, un regard extérieur et bienveillant pour aider à reprendre de la hauteur sur les forces de leur projet, comme sur les points à retravailler.

Un après-midi au coeur de la mission de WAOUP SHAKER, pour éveiller très largement à la créativité, à l’innovation, à l’entrepreneuriat, et accompagner en particulier les publics qui n’y sont pas directement destinés.

Un très grand merci à Marion, une nouvelle bénévole “shakou” pour sa disponibilité et sa gentillesse dans le coaching des demandeurs d’emploi. 
Un très grand merci à Pauline et Lucille de Sud-Ouest-Emploi pour leur accueil et pour cette belle initiative.

WAOUP Shaker - Tous droits réservés - Crédit photographique : Steven Herteleer - Espace presse